thumb

Moi aussi, j’ai débranché

Et ouais ! J’ai réussir à m’abstraire 4 heures du net pour lire en une traite le dernier livre de  Thierry Crouzet dans lequel il raconte son expérience de déconnexion totale du réseau pendant six mois. Une sacré histoire qui va beaucoup plus loin que ce à quoi Thierry s’imaginait lui-même. Quant à moi, je me demande[…]

thumb

LQDN

La Quadrature du Net (abrégé LQDN) est une « organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet » fondée en 2008. Elle intervient dans les débats concernant la liberté d’expression, le droit d’auteur, la régulation du secteurs des télécommunications, ou encore le respect de la vie privée sur Internet. En France, la Quadrature[…]

thumb

Neutralité du réseau

La neutralité du Net ou la neutralité du réseau est un principe qui garantit l’égalité de traitement de tous les flux de données sur Internet. Ce principe exclut ainsi toute discrimination à l’égard de la source, de la destination ou du contenu de l’information transmise sur le réseau. Alors que les équipements techniques qui forment[…]

thumb

Vente Liée

La vente liée, également appelée vente subordonnée, consiste à regrouper dans un lot ne comportant qu’un prix, plusieurs produits sans qu’il soit possible de se les procurer séparément. La législation interdit la vente liée dans la plupart des pays avec cependant différentes interprétations du mot « produit » et un certain laxisme quant à l’application de la[…]

thumb

RACKETITIEL

Le groupe de travail racketiciel veut obtenir une possibilité pour un consommateur de ne pas payer les logiciels préinstallés lors de son achat informatique. Cette liberté de choix, facilement réalisable et utilisable, permettrait aux logiciels alternatifs, notamment aux logiciels libres, d’être dans le commerce sur un pied d’égalité avec les logiciels privilégiés par le constructeur.[…]

thumb

AFUL

L’Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL) a pour principal objectif de promouvoir, directement ou indirectement, les logiciels libres et notamment les systèmes d’exploitation libres comme GNU/Linux ou les systèmes BSD libres, ainsi que l’usage des standards ouverts. c’est une association française à but non lucratif de type loi 1901 qui regroupe des utilisateurs,[…]

thumb

APRIL

L’April est la principale association de promotion et la défense du logiciel libre dans l’espace francophone. Pionnière du logiciel libre en France, l’April est depuis 1996 un acteur majeur de la démocratisation et de la diffusion du logiciel libre et des standards ouverts auprès du grand public, des professionnels et des institutions dans l’espace francophone.

thumb

Install Party

Une install party est une réunion qui permet de faire rencontrer des utilisateurs expérimentés des systèmes basés sur des logiciels libres (tels que Linux, FreeBSD, Haiku, ou FreeDOS) et les novices. Le but de cette rencontre est que les novices repartent, à la fin de la journée, avec leur ordinateur fonctionnant sous un nouveau système d’exploitation, correctement installé, configuré et agrémenté de[…]

thumb

Licences Libres

Une licence libre est une licence s’appliquant à une œuvre de l’esprit par laquelle l’auteur concède tout ou partie des droits que lui confère le droit d’auteur, en laissant au minimum les possibilités de modification, de rediffusion et de réutilisation de l’œuvre dans des œuvres dérivées. Ces libertés peuvent être soumises à conditions, notamment l’application[…]

thumb

Logiciel Libre

Un logiciel libre est un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés à l’utilisateur. Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite « libre », basée sur le droit d’auteur.[…]

thumb

Distribution GNU/Linux

Une distribution Linux (ou GNU/Linux pour faire référence aux bibliothèques et logiciels du projet GNU), est un ensemble cohérent de logiciels (la plupart étant des logiciels libres) assemblés autour du noyau Linux (créé en 1991 par Linus Torvalds), résultat des efforts de multiples projets collaborant via Internet) et formant un système d’exploitation libre multitâche, multiplate-forme et multi-utilisateur . […]

thumb

Framasoft

Un réseau dédié à la promotion du « libre » en général et du logiciel libre en particulier. De nombreux services et projets innovants mis librement à disposition du grand public. Une communauté de bénévoles soutenue par une association d’intérêt général. Une invitation à bâtir ensemble un monde de partage et de coopération.

thumb

French Data Network

French Data Network est une association de loi 1901 qui a pour but la promotion, l’utilisation et le développement des réseaux INTERNET et USENET. FDN fournit de nombreux services, gérés par ses adhérents pour ses adhérents. FDN ne vend pas ses services. FDN vous demande de participer, et fait de son mieux pour mettre à votre disposition les services dont vous avez[…]

Mise en pause temporaire

Depuis le 21/10/2014 était prévu une « grosse modification » sur mon premier blog qui devait être effective ce 21/12/2014 : Elle n’aura pas lieu avant plusieurs semaines & d’autres changements imprévus auront lieu (notamment au niveau de l’hébergement). Les autres « surprises » envisagées seront aussi partiellement repoussées….

Voici « pour rappel » les liens vers les différentes composantes actuelles de mon site

 Je vous informe également de ma mise en pause temporaire …

… si tout va bien, on se retrouve l’an prochain.

sam7

21/12/2014 - Commentaires fermés

La Quadrature du Net, c’est terminé !

Non, ça n’est pas possible ! Je viens d’apprendre cette terrible nouvelle !

Philippe Aigrain, co-fondateur et Président actuel de la Quadrature du Net a posté un message sur son blog où il annonce un triste destin pour l’association qui défend les Internautes depuis de nombreuses années. Je me permets de reprendre son texte :

ON A FAIT LES COMPTES À LA QUADRATURE

Snif hein… Comme l’a dit Einstein :

Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.

Moi ce que je ne comprends pas, mis à part les particuliers qui font ce qu’ils peuvent (ahem…), c’est que les entreprises que certains d’entre vous dirigent ne filent pas un gros chèque à la Quadrature. On bosse tous plus ou moins sur le net, on tient tous à notre liberté dans cet espace virtuel, et la Quadrature fait partie des rares associations à défendre ces valeurs qu’on partage tous.

Et malheureusement, ça ne décolle pas… Ça me fout les boules à vrai dire. Je pense souvent à tous ceux qui me disent : « Arrête de mettre des pubs, demande des dons, fais des appels à participation…etc. ». J’aimerai. Vraiment. Mais la vérité, et je parle d’expérience, c’est que, peu importe le site, peu importe la cause, personne ou presque ne donne. Et ce n’est pas une question de crise, ou de manque d’argent. C’est juste que tout le monde s’en branle, y compris ceux qui sont sensibilisés aux combats menés par ces associations.

Et la vérité, c’est que faire la cyber-manche régulièrement comme c’est le cas ici, pour boucler dans l’urgence des budgets, c’est le genre de truc qui saoule les gens. Et c’est pour ça qu’on en arrive à des messages bas du front, du genre : « Rah les crevards, j’ai compté, ils veulent se payer 1500 € par mois, non, mais allo quoi ! Jamais de la vie je donne à ces profiteurs.« 

Quand on connait la valeur du travail, quand on sait combien les combats menés sont difficiles et quand on sait ce que ça demande en temps, en tripes et en pognon de faire tourner une boite ou une association de ce genre, c’est impossible de sortir des âneries pareilles.

Mener une action d’intérêt public comme le font ces associations de défense du net, c’est le genre de truc qui devrait être massivement soutenu par les Internautes avertis et les entreprises qui existent grâce à Internet. Car sans ces associations, on se retrouvera vite en slip face aux lobbys et aux politiques.

Ce dernier cri de la Quadrature n’est pas de bon augure et sa disparition sera un caillou de moins dans la chaussure de toutes les corporations qui souhaitent nous empêcher de surfer librement. Qu’on aime ou pas la Quadrature du Net pour x ou y raisons, cette disparition sera une perte pour nous tous.

Et ça, on s’en mordra les doigts, je peux vous en assurer.

korben

>>>   soutien.laquadrature.net   <<<

LA QUATRATURE DU NET A BESOIN DE VOUS

 

La situation est critique pour la Quadrature du Net. L’association manque de financement pour poursuivre ses activités. Or, son rôle est absolument capital pour défendre les droits et les libertés des individus sur Internet. Sa disparition serait une perte terrible.

lqdnpc

L’heure est grave pour la Quadrature du Net. L’association risque en effet de disparaître dans les tous prochains jours, faute de financement lui permettant de continuer son action en 2015. Pour Philippe Aigrain, l’un des six membres du collège d’information stratégique et cofondateur historique de la Quadrature du Net, la situation est extrêmement critique. Si rien n’est fait, l’association appartiendra au passé.

« On a fait les comptes à La Quadrature du Net et ce n’est pas de la blague. On va fermer boutique. Pas dans un an, dans 2 semaines. […] En tant que président de l’association, je n’ai qu’une responsabilité par rapport aux autres membres du collège d’orientation stratégique, c’est de savoir dire « non, là on arrête » quand c’est nécessaire« , écrit-il sur son blog. Et le temps de mettre un coup d’arrêt est peut-être venu.

Car le constat est déprimant. Rares sont les personnes à se mobiliser vraiment, par des dons ou des actions concrètes. « Apparemment, à part les 2000 personnes qui ont déjà fait des dons à La Quadrature cette année, quel que soit leur montant, les autres ne sont pas au courant ou bien s’en foutent. […] Alors, il faut qu’on sache en tirer les leçons« .

« L’Internet raisonnablement libre, la capacité de chacun à s’y exprimer, à y créer son ou ses identités, à y tisser des liens et agir, les moyens d’échapper au moins en partie à la surveillance, la promotion des valeurs du partage contre l’économisme autiste, ce n’était qu’une manie pour quelque geeks mal dégrossis. Alors on se taille, on vous dira où dès qu’on saura« , conclut-il.

DES DONS, MAIS INSUFFISANTS

À l’heure actuelle, selon la page pour les dons, il y a eu un peu plus de 2200 versements à la Quadrature du Net, soit un total supérieur à 82 000 euros. L’association doit encore en récolter un peu plus de 47 000 pour boucler son budget. Vu les délais, il sera a priori très difficile de combler un tel écart, à moins d’un sursaut des internautes, qui sont directement concernés par les actions de la Quadrature du Net.

Sa disparition serait catastrophique.

Depuis 2008, elle s’est en effet engagée sur un nombre croissant de sujets : la riposte graduée de la Hadopi, la neutralité du net, la surveillance globale de la NSA, la défense des données personnelles, la critique de futurs accords internationaux (ACTA, TAFTA…), la réforme du droit d’auteur, la liberté d’expression sur Internet, la défense de la vie privée… pour ne citer que quelques exemples.

Au regard des enjeux, de plus en plus nombreux et qui requièrent une expertise très fine , l’association a besoin de salariés à temps plein pour peser sur les débats. Aujourd’hui, elle compte huit membres du collège d’information stratégique, et cinq salariés. L’argent reste, hélas, le nerf de la guerre.

 

>>> Sources & plus d’infos sur :

NSA KILLED MY INTERNET

by sam7
Comments: Commentaires fermés
Published on: 15/12/2014

 

Free Software Foundation

nsa killed my internet

En cette fin d’année, je souhaitais relayer l’appel à don de la FSF, cette association fondée par RMS qui défend vos libertés depuis déjà 30 ans !

Il y a des centaines de projets GNU & des milliers de militants sur toute la planète qui se battent contre des adversaires puissants pour un avenir meilleur & tous comprennent que sans le logiciel libre, nous ne pouvons pas avoir une société libre !

La Free Software Foundation est le fondement de cette communauté qui protège la Licence Publique Générale GNU & aide à son utilisation & à sa propagation.

Ils surveillent attentivement ce que les gouvernements & organisations divers préparent & lorsqu’une menace (pour les libertés) est détectée, ils sonnent l’alarme !

Grace au travail effectué toutes ces années :

  • il est aujourd’hui possible d’utiliser un ordinateur avec une liberté totale
  • le monde devient de plus en plus conscients que la technologie ne est pas neutre : il peut être utilisé pour un grand bien ou grand mal.

Il y a plus d’intérêt que jamais à utiliser des logiciels qui permettrons de protéger les dénonciateurs et les militants qui se expriment, qui ne vendra pas vos renseignements personnels au plus offrant, et qui va enseigner à nos enfants à coopérer, partager, expérimenter et explorer…

Merci de les aider a gagner cette lutte pour le logiciel libre en faisant un don ou en les rejoignant en tant que membre .

Les personnels passés, présents & futurs

de la Free Software Foundation

sont reconnaissants pour votre soutien.

 

 

>>> Photo CC BY SA 2.0 greenoid

>>> Faire un don maintenant

thumbDocumentaire Nom de code Linux

À l’approche des fêtes de fin d’année, je voulais partager avec vous quelques petites vidéos … voici la première d’entres-elles :

 

 

Bon visionnage.

thumbQuoi google?

by sam7
Tags: ,
Comments: Commentaires fermés
Published on: 24/11/2014

Ça faisait un moment que je n’avais pas posté une vidéo de notre ami jcfrog

… il revient avec encore une parodie collant avec l’actualité.

>>> Liens cités dans la vidéo:

>>> Source sur : http://jcfrog.com/blog/quoi-google/

Framablog censuré !? (ou « en panne » ?)

by sam7
Categories: Non classé
Tags: No Tags
Comments: Commentaires fermés
Published on: 19/11/2014

Ce soir, en voulant lire le billet suivant trouvé dans mon lecteur rss (framanews) …

Ce que Google sait de vous… parce que vous le lui donnez

…je suis tombé sur ceci :

FRAMABLOG-CENSURÉ

 

(j’ai essayé avec divers navigateur : résultats similaires … j’espère que ça n’est qu’un « bug » temporaire)

Je me permets donc à toutes fins utiles de vous livrer ci-après un « copier/coller » du contenu de ce billet (en espérant ne pas être censuré à mon tours … si c’est le cas … cf. mon précédent billet) :

Le bref article traduit ci-dessous ne fait que réunir et rassembler commodément des liens vers des ressources qui ne sont nullement secrètes. C’est au contraire tout à fait ouvertement que Google met à votre disposition ce qu’il sait de vous, il vous suffit de rechercher dans les paramètres de votre compte Google (mmmh car vous en avez encore un n’est-ce pas ?).

Vous vous demandez sans doute alors pourquoi un article du Framablog vous invite à cliquer sur les liens… Google, alors que nous sommes engagés dans une campagne à long terme pour vous inciter à vous déprendre de son emprise. Disons que c’est une façon rapide et frappante de prendre conscience de ce que nous sommes devenus pour cette entreprise : des données monnayables. C’est aussi une façon de découvrir que non seulement vous pouvez désactiver les fonctionnalités les plus intrusives, mais que vous pouvez même récupérer toutes les données que vous avez généreusement données à Google (voyez le 6e lien) avant de supprimer votre compte !

Faites connaître autour de vous ces quelques liens, en particulier à ceux qui par simple ignorance ou par indifférence ne voient pas pourquoi ils devraient s’efforcer de renoncer peu à peu à Google, à ses pompes et à ses œuvres (oui je sais, Amazon, Apple, Facebook et d’autres sont sur les rangs aussi mais ils ne perdent rien pour attendre).

Article original sur le blog de Cloudfender 6 links that will show you what Google knows about you

Six liens qui vont vous montrer ce que Google sait de vous

Vous voulez savoir tout ce que Google sait sur vous ? Voici 6 liens qui vont vous montrer certaines des données que Google possède sur vous.

1. Découvrez comment Google vous voit

Google tente de créer un profil de base de vous, selon votre âge, votre sexe, vos centres d’intérêt. C’est avec ces données que Google vous « sert » des annonces pertinentes. Vous pouvez examiner la façon dont Google vous voit ici :

https://www.google.com/ads/preferences/

2. Découvrez l’historique de votre géolocalisation

Si vous utilisez Android, votre appareil mobile peut envoyer à Google des informations de géolocalisation ainsi que de vitesse d’accès. Vous pouvez voir l’historique complet de vos « positions » et les exporter ici :

https://maps.google.com/locationhistory

3. Découvrez l’intégralité de votre historique de recherches Google

Google enregistre jusqu’à la moindre recherche que vous faites. Par-dessus le marché, Google enregistre toutes les pubs Google sur lesquelles vous avez cliqué. L’historique est à votre disposition ici :

https://history.google.com

4. Découvrez tous les appareils qui ont accédé à votre compte Google

Si vous craignez que quelqu’un d’autre ait pu utiliser votre compte, vous pouvez trouver la liste de tous les appareils qui ont accédé à votre compte Google, leur adresse IP et leur emplacement approximatif :

https://security.google.com/settings/security/activity

5. Découvrez toutes les applications et les extensions qui ont accès à vos données Google

Ceci est une liste de toutes les applications qui ont tout type d’accès à vos données. Vous pouvez voir le type exact de permissions accordées à l’application et révoquer l’accès à vos données en suivant ce lien :

https://security.google.com/settings/security/permissions

6. Exportez l’ensemble de vos données de Google

Google vous permet d’exporter toutes vos données : marque-pages, courriels, contacts, fichiers du « Drive », informations de votre profil, vos vidéos YouTube, vos photos et encore davantage :

https://www.google.com/takeout

desactiverAnnonces.png

Tiens et ces options, vous les aviez repérées aussi, vous ?

captureSupprimerGooglePlus.png

Bon ça c’est fait. Par petites étapes, on va finir par y arriver !

>>> Source : http://www.framablog.org/index.php/post/2014/11/19/ce-que-google-sait-de-vous

EDIT : Un peu plus tard dans la soirée, le site « remarche » de nouveau :

ouf ! ça ne devait donc probablement pas être de la censure…

Internet censuré, c’est pour bientôt

by sam7
Comments: Commentaires fermés
Published on: 10/11/2014

L’actualité « politique » relative à internet n’est pas des plus réjouissante ces dernières semaines… vous avez du vous en rendre compte.

censure d'internet

Le 9 juillet 2014, Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, a présenté aujourd’hui en Conseil des ministres son projet de loi de lutte contre le terrorisme. Véritable arsenal de mesures de surveillance et de restrictions des libertés, ce texte réintroduit notamment le blocage administratif et sans juge de sites Internet, et propose d’étendre à nouveau l’extra-judiciarisation de la censure des contenus en ligne. Ce projet de loi anti-terroriste confie à l’administration le soin d’établir une liste « d’adresses électroniques » de sites que les FAI auront ordre de bloquer « sans délai ». Un juge n’interviendra que pour vérifier le processus d’établissement de la liste, pas la liste elle-même.

« Avec l’argumentaire de lutte contre le terrorisme qui calme les ardeurs du citoyen lambda qui fait confiance au pouvoir en place, le gouvernement va tout faire pour se donner le droit d’espionner et de fermer des sites web à tout va et quand bon lui semble. Sans passer par la case juge, sans contrôle. »

Le 18 septembre 2014, l’Assemblée nationale a voté, dans un hémicycle quasiment vide pendant les débats, le « projet de loi renforçant les disposition relatives à la lutte dans le terrorisme ». Dans une ambiance marquée par des discours apocalyptiques et anxiogènes sur la menace terroriste – spécialement sur Internet – le ministre Bernard Cazeneuve et le rapporteur Sébastien Pietrasanta ont évacué toute opposition et toute réflexion complémentaire sur les graves atteintes à l’État de droit qui seront mises en place avec ce projet de loi. L’article 9 du projet de loi anti-terroriste prévoit la possibilité d’exiger le blocage administratif des sites web faisant l’apologie du terrorisme ou incitant à commettre des actes terroristes. Le principe de subsidiarité a été écarté.

« Les débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi « Terrorisme » ont montré que voter une loi en cédant aux émotions liées à l’actualité permet de faire reculer les libertés sans quasiment aucune contestation. Nous remercions les députés qui ont eu le courage de s’opposer à ce projet de loi dangereux et liberticide, et appelons dès maintenant les sénateurs à reprendre de fond en comble ce texte. Les citoyens ne laisseront porter atteinte à leurs droits au prétexte de mesures inefficaces contre le terrorisme et potentiellement dangereuses. »

Le 16 octobre 2014, au cours de l’examen du projet de loi de lutte contre le terrorisme, le Sénat a adopté l’article 9 portant sur le blocage administratif des sites terroristes par 317 votes pour et 28 contre.

Il est désolant que la discussion législative n’ait pas permis de corriger substantiellement un projet de loi inadapté et dangereux. Le texte sera examiné en commission mixte paritaire dans les semaines qui viennent, où il sera probablement adopté sans réelle modification.

« Si les sénateurs ont fait un réel effort de travail sur ce texte néfaste, celui-ci a été malheureusement voté avec l’ensemble des dispositions dangereuses que La Quadrature du Net et de nombreux autres acteurs de l’Internet ou défenseurs des libertés publiques dénoncent depuis plusieurs mois. Pourrons-nous espérer un sursaut de courage de nos parlementaires pour porter ce texte devant le Conseil Constitutionnel, afin d’en vérifier la conformité avec le texte fondateur de la Vème République ? En démocratie, les élus ne devraient pas craindre un tel examen. Nous ne pouvons accepter un tel traitement inadapté et liberticide de questions aussi graves que la lutte contre le terrorisme »

C’est l’invité surprise de l’examen au Sénat du projet de loi de lutte contre le terrorisme, adopté ce jeudi 16 octobre par les parlementaires. Pour compléter le dispositif de blocage des sites terroristes, le Gouvernement a déposé un amendement de dernière minute qui n’a fait l’objet d’aucune controverse en séance, alors qu’il donne des pouvoirs de censure exorbitants à l’Etat. En effet, le sous-amendement n°94 présenté avec succès par Bernard Cazeneuve donne à l’autorité administrative (la police, via l’OCLCTIC) le pouvoir de « notifier aux moteurs de recherche ou aux annuaires » les URL des sites qui abritent des contenus de propagande terroriste, ou des contenus pédopornographiques. Il ajoute que ces moteurs de recherche et annuaires, c’est-à-dire en pratique essentiellement Google, « prennent toute mesure utile destinée à faire cesser le référencement du service de communication au public en ligne« .

Le 21 octobre 2014, la commission mixte paritaire a adopté un texte qui — si on excepte la suppression de l’article 15 — est gravement attentatoire aux libertés et au droit à une procédure équitable, comme La Quadrature du Net le dénonce depuis le lancement du projet de loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme, en juillet 2014.

Le 4 novembre 2014, le Sénat a confirmé l’adoption définitive du projet de loi de lutter contre le terrorisme, qui pourra entrer en vigueur dans les tous prochains jours, après promulgation par François Hollande.

sam7

censure

>>> Sources (morceaux choisis) & plus d’infos sur :

 

>>> Bonus & Info :

Dans le cadre d’un évènement exceptionnel, le Festival du film de Lisbonne & Estoril et La Quadrature du Net s’associent pour un symposium sur la surveillance de masse. La plus importante réunion de penseurs, activistes et artistes depuis les révélations d’Edward Snowden aura lieu au Portugal les 14, 15 et 16 novembre 2014, au sein du Centre Culturel de Belem.

bigbrother-sam7blog42


 

 

21/10/2014 - Commentaires fermés

L’édito du 21 octobre 2014

Dégooglisons Internet :

Le (modeste) plan de libération du monde du réseau Framasoft

ou encore

Une initiative du réseau Framasoft en faveur d’un internet libredécentralisé, éthique et solidaire.

leditodu2101014

Ca y est. On y est.

Framasoft vient d’annoncer sa campagne « Dégooglisons Internet ».

La phase de teasing est terminée, Framasoft a enfin dévoilé son plan triennal pour (tenter de) faire tomber Google et consorts. C’est donc le cloud de cette nouvelle campagne. J’oserais dire que cela n’a rien de surprenant au vu des outils mis en ligne depuis de nombreux mois. Il nous manquait juste le comment et surtout l’impulsion.

degooglisons-internet-diapo2-sam7blog42

Nous utilisons tous un tas de services web qui nous rendent la vie plus facile en décuplant les possibilités gigantesques d’Internet. Difficile de s’en passer, et pourtant, il est nécessaire de garder suffisamment de recul et d’esprit critique pour percevoir leurs limites, et leurs dangers.

Le plus visible d’entre eux, celui qui fait scandale depuis de longs mois est bien entendu le sujet épineux du respect de nos vies privées et de la confidentialité de nos données.

Après les récentes affaires, et toutes celles qui nous attendent encore, les internautes deviennent de plus en plus méfiants vis-à-vis des gigantesques multinationales qui nous proposent des services gratuits en échange de nos données.

Parce que les Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft et autres sont en train de prendre le contrôle d’Internet de manière insidieuse.
En vous proposant gratuitement des services (souvent d’excellente qualité) comme Google Docs, Skype, GMail ou Google Maps, ils deviennent des points de passage quasi-obligés de votre navigation.

Vous rappelez-vous d’une journée d’utilisation normale d’Internet ou vous ne seriez pas passés par Google, Youtube, Doodle, Skype ou Facebook ? Même si cela était le cas, êtes-vous certain(e) que vous n’avez pas surfé sur une page contenant une pub Adsense (régie publicitaire de Google) ? Affichant un bouton “J’aime” de Facebook ? Reprenant un « tweet » qui fait le buzz ? Êtes-vous certain d’avoir désactivé la géolocalisation de votre iPhone ?

Nous sommes devenus des produits pour ces entreprises qui, en collectant toujours plus d’informations sur nous, monnaient notre profil et notre vie privée.

Ce n’est pas le Web que nous voulons. Ce n’est pas la société que nous espérons.

Capture di txtbascarte

***

Dangers

Les services en ligne toujours plus centralisés de géants tentaculaires comme Google, Amazon, Facebook, Apple ou Microsoft (GAFAM) mettent en danger nos vies numériques.

Espionnage

« Ces services nous pistent en permanence. Sous le prétexte de fournir une « meilleure expérience utilisateur », nos comportements sur Internet sont espionnés en permanence. Ces informations peuvent servir à afficher de la publicité ciblée, mais les révélations de l’affaire Snowden ont aussi prouvé que les géants de l’Internet étaient contraints de communiquer ces données (parfois extrêmement privées : emails échangés sur GMail, photos partagées sur Facebook, conversations Skype, géolocalisation des téléphones, etc.) à des services gouvernementaux. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, les états sont capables aujourd’hui d’obtenir bien plus d’informations qu’un « Big Brother » ne l’aurait jamais rêvé. »

Vie privée

« Nos données sont une extension de nous-mêmes. Elles peuvent indiquer où nous sommes, avec qui, notre orientation politique ou sexuelle, les sites que nous avons visités, notre recette préférée, les sujets qui nous intéressent, etc.
Si une donnée seule, prise indépendamment, n’est pas forcément sensible, un ensemble de données peut le devenir (par exemple si vous avez fait des recherches sur le cancer avant de souscrire à une assurance-vie).
Dans un monde où tout devient numérique (lecture, TV, téléphonie, musique, réseau social, etc.), notre vie privée est un élément essentiel de ce qui fait de nous une personne singulière. Une personne malveillante qui aurait accès à votre smartphone peut en apprendre suffisamment sur vous en quelques minutes pour vous causer des torts très importants (usurpation d’identité sur Facebook, détournement d’informations professionnelles, achats effectués sans votre accord, etc.). »

Centralisation

« Les acteurs majeurs de l’internet sont devenus de véritables pieuvres : Facebook possède WhatsApp et Instagram, Google détient Youtube et Waze, Microsoft distribue Skype, etc.
Cette concentration des acteurs pose de multiples problèmes : que se passera-t-il si Facebook met la clé sous la porte ? Comment faire des recherches si Google subit une panne ? Nous devenons peu à peu dépendants de services fournis par un petit nombre d’acteurs. Par exemple, Apple (iPhone), Google (Android) et Microsoft (Windows Phone) se partagent la quasi-totalité du marché des systèmes d’exploitation pour smartphones.
Par ailleurs, la taille de ces acteurs bride l’innovation : difficile de lancer une start-up face à Apple ou Google (respectivement première et deuxième capitalisations boursières mondiale).
Enfin, le manque de diversité de ces géants leur donne aussi la possibilité non seulement de collecter facilement des informations personnelles, mais aussi d’altérer l’information qu’ils diffusent (une recherche Google sur le mot « nucléaire » n’affichera pas les mêmes liens suivant que Google vous perçoit comme un militant écologiste ou un pro-nucléaire) »

Fermeture

« Les services web affichés sur votre ordinateur ou votre smartphone sont généralement exécutés dans le « cloud » : des serveurs dispersés sur la planète, stockant à la fois vos données (mails, photos, fichiers, etc.) mais aussi le code des applications.
Pour les données, cela pose le problème de leur pérennité (que deviennent vos fichiers si Dropbox ferme demain ?) mais aussi de votre capacité à changer de services (comment faire pour récupérer l’ensemble de vos photos sur Facebook ou Picasa, et les réinsérer avec les commentaires dans un autre service ?).
Pour les applications, cela implique que vous êtes à la merci de changements impromptus selon le bon vouloir du fournisseur (ajout de publicité, modification de l’interface, etc.), mais surtout que vous n’avez quasiment aucun contrôle sur ce que l’application peut faire. Ce sont des « boîtes noires » qui peuvent agir de façon malveillante (envoyer des SMS à votre insu, exécuter du code indésirable, etc.).
Bref, ces sociétés nous enferment dans des cages dorées, certes, mais des cages malgré tout ! »

***

visuels di

***

Google est un symbole (caution: may be evil)

L’année dernière, Framasoft s’est dégooglisé, mais cela ne suffit pas :

Le géant de Mountain View est passé de simple moteur de recherche à un inventaire à la Prévert qui propose suite bureautique, stockage dans lecloud, magasin d’applications, livres, musiques et films, plusieurs OS (systèmes d’exploitation… mais encore des brevets sur les téléphones, l’électronique, la robotique et le vivant… Comme nous le disait framasoft lors d’une de ses frama-conférence aux dernières RMLL : « Google, c’est le nouveau Skynet ».

Or Google n’est qu’une lettre des GAFAM (Google Apple Facebook Amazon Microsoft) qui, avec Dropbox, Avaaz, Twitter (et tant d’autres…) ont réussi à nous rendre tellement dépendants de leurs services que nous finissons par travailler pour leur empire sans même nous en indigner.

Les libristes contre-attaquent (et Framasoft allume les LEDS)

Ils ne sont ni les premiers, ni les seuls, mais ils ont décidé que ça suffisait. Alors ils vont faire ce qu’ils savent faire le mieux : sensibiliser le grand public et lui proposer des services Libres, Éthiques, Décentralisés et Solidaires face à chaque application privatrice, centralisatrice, exploiteuse et enfermante qu’ils pourront combattre.

Framasoft souhaite faire face à ces dangers menaçant nos vies numériques en proposant des services libres, éthiques, décentralisés et solidaires.

Liberté

« L’histoire d’Internet elle-même est une histoire de logiciels libres, tant du point de vue des standards que des protocoles employés. Sa popularité et son potentiel font aussi des envieux, et de grandes entreprises aimeraient s’en attribuer le contrôle en imposant du code fermé dans des systèmes verrouillés et non-interopérables.

Pour qu’Internet reste fidèle à ses principes fondateurs qui l’ont conduit à son succès, nous devons y trouver des applications libres, c’est-à-dire dont le code source est ouvert, accessible et sous licences libres. »

Framasoft s’engage à n’utiliser que des logiciels au code source « libre ».

Éthique

« Nous plébiscitons un Internet fait de partage et d’indépendance.

L’exploitation, la surveillance, la censure et l’appropriation des données sont des valeurs que nous refusons au profit de la transparence (la probité), de l’exposition claire des conditions d’utilisation des services, et du refus des discriminations. »

Framasoft s’engage à ne pas exploiter les données des utilisateurs de ses services, et à promouvoir un Web ouvert et équitable.

Décentralisation

« L’intelligence d’Internet doit reposer sur chaque acteur du réseau dans une dynamique de partage de pair à pair, pour éviter de créer un Minitel 2.0.

Pour assurer l’égalité de tous, citoyens comme entrepreneurs, les monopoles doivent non seulement être évités, mais empêchés de s’accaparer les données personnelles ou publiques.

En expliquant, par des tutoriels, comment multiplier les solutions libres permettant un Internet plus équitable, nous facilitons l’essaimage du code et diversifions les usages. »

Framasoft s’engage à faciliter l’auto-hébergement et l’interopérabilité, afin de ne pas « enfermer » ses utilisateurs.

Solidarité

« À travers les services que nous déployons, nous promouvons un modèle économique fondé sur la mutualisation des coûts, le partage des ressources, et l’accessibilité au plus grand nombre.

Ce modèle possède aussi un caractère éducatif car nous pensons qu’en documentant le déploiement des services, un grand nombre d’utilisateurs seront en mesure de partager à leur tour ces ressources.

Nous pensons que ne pas infantiliser les utilisateurs et faire partager la responsabilité de l’utilisation des services permettra de réguler les abus. »

Framasoft s’engage à promouvoir le respect et l’autonomie de ces utilisateurs (tant que la réciproque sera vraie).

***

Le projet « Dégooglisons Internet » – qui ne concerne d’ailleurs pas que Google – consiste à proposer des services alternatifs face à un maximum de services évalués comme menaçants pour nos vies numériques.

Google Docs, Skype, Dropbox, Facebook, Twitter, Google Agenda, Youtube, Doodle, Yahoo! Groups, et bien d’autres sont des services extrêment pratiques, mais ils sont devenus bien trop gros et nous ont rendus dépendants. Framasoft souhaite entrer en résistance, et propose un plan de mise en place d’applications alternatives sur plusieurs années.

Ces services sont libres, gratuits, ouverts à tous (dans la limite de leurs capacités techniques et financières), tels des biens communs numériques. Dans un souci de décentralisation d’internet et de promotion de l’auto-hébergement, ils ferons le maximum afin que chacun puisse installer ses propres services (pour soi, pour son association, son entreprise).

Evidemment, ils n’ont pas la prétention de concurrencer ces services, ils souhaitent juste proposer un espace numérique neutre, non-commercial et non-agressif envers leurs utilisateurs.

Accéder à la liste des services déjà proposés (et ceux en préparation) :

Liste des services Framasoft

Ils vont améliorer leurs services existants, tout en faisant perdurer leurs projets-phares. Ils ont officiellement ouvert un pod Diaspora*, une Framasphère pour qui souhaite se libérer de Facebook sans tomber dans le business plan de Ello. Ils vont proposer un moteur de recherche, un service de raccourcissement d’URL, des catalogues d’ebooks libres, de l’hébergement d’images… Et cela c’est juste pour la fin de l’année ! Sur trois ans, ils comptent proposer toute une liste de services libres (stockage cloud, hébergement de fichiers, tube vidéo, listes de diffusion, micro-blogging et blogs), d’alternatives s’opposant comme autant de pieds de nez gaulois à l’envahisseur romain.

Pour réussir ce pari fou, ils ont une potion magique : vous.

Un projet d’une telle envergure ne peut se faire sans votre soutien.

Si vous êtes développeur, graphiste, ergonome, administrateur système, etc, vous pouvez les contacter pour participer activement au projet. Mais le moyen le plus simple et le plus rapide de les aider reste de les soutenir financièrement : cela leur permet de payer l’infrastructure (serveurs), et les permanents dédiés à la réussite de ce projet ambitieux. (Rappel : Framasoft est une association d’intérêt général)

carte-full

Village libriste

Au milieu des multinationales tentaculaires, quelques organisations non-lucratives continuent de lutter activement pour un Web ouvert et respectueux des internautes.

En plus de Framasoft, association loi 1901 qui mène la présente campagne, nous pouvons citer l’April, la Quadrature du Net ou encore l’Aful. Ces associations vivent de vos dons, n’oubliez pas de les soutenir !

degooglisons-internet-diapo1-sam7blog42

 

Le réseau Framasoft a décidé de frapper un grand coup et de libérer les services Web…

… car ce serait peut-être l’une des plus grandes opportunités manquées de notre époque si le logiciel libre ne libérait rien d’autre que du code.

La route est longue, mais la voie est libre

 

***

Vous n’êtes pas sans savoir que j’utilise depuis quelques mois l’un des outils mis en place par Framasoft … Pour faire suite à http://liens.sam7blog42.fr/?do=daily&day=20141007, avec l’aide de Fred, et dans l’attente que je sois « enfin à jour » sur mon shaarli, une redirection a été mise en place afin de vous permettre d’accéder facilement aux articles publiés via ttrss sur mon compte Framanews.org. Il s’agit de l’adresse suivante :

http://rss.sam7blog42.fr

Il m’est également arrivé à de multiples occasions d’utiliser Framapad pour préparer quelques documents avec mes collègues de l’association ELIB & je viens de m’ouvrir un Framabag pour ma lecture en retard.

Je viens également enfin de m’ouvrir un compte « Framasphère / Diaspora » afin de remplacer mes 2 comptes google+ (perso & site) que j’utiliserais de moins en moins, voir même plus du tout à brève échéance. Il s’agit de l’adresse suivante :

sam7@framaspere.org

ou encore

https://framasphere.org/u/sam7

Venez donc m’y retrouver (même si je n’utilise pas les réseaux sociaux tous les jours, loin de là : je n’y passe que de temps à autre).

Pour ce qui concerne mon adresse mail, elle est malheureusement pour le moment inchangée … dans l’attente de Framamail par exemple … à moins de trouver quelquechose d’intéressant avant 2017.

 

sam7

 

Nota : ça fait aussi un bon moment que j’utilise https://framalab.org/gknd-creator/ pour mes illustrations, mais vous aviez sans doute déjà remarqué…

Edit :

Suite à la maintenance effectuée dans la soirée du 21/10/2014 (Réorganisation des répertoires sur le serveur), mon blog1 « SAM7BLOG » est maintenant accessible sur http://infolibre.sam7blog42.fr/ qui sera sa nouvelle adresse « officielle » à compter du 21/12/2014 en lieu et place de http://sam7blog42.fr/. Mes blog2 « LE MESSAGE » & blog3 « SAM7BLOG42″ sont et resterons accessibles à leurs adresses habituelles ainsi que mon shaarli. D’autres « surprises » sont prévues dans les mois à venir…

 

>>> Sources & plus d’infos sur :

 

>>> Bonus :

Modifications sur le site

by sam7
Categories: Edito, Non classé, sam7Blog, Site
Tags: ,
Comments: Commentaires fermés
Published on: 21/10/2014

Suite à la maintenance effectuée dans la soirée du 21/10/2014 (Réorganisation des répertoires sur le serveur), mon blog1 « SAM7BLOG » est maintenant accessible sur http://infolibre.sam7blog42.fr/ qui sera sa nouvelle adresse « officielle » à compter du 21/12/2014 en lieu et place de http://sam7blog42.fr/.

Mes blog2 « LE MESSAGE » & blog3 « SAM7BLOG42″ sont et resterons accessibles à leurs adresses habituelles ainsi que mon shaarli & l’accueil de mon site.

Après http://rss.sam7blog42.fr, d’autres « surprises » sont prévues dans les mois à venir…

sam7

Live Voyager : 2 nouveautés

by sam7
Tags: , ,
Comments: Commentaires fermés
Published on: 06/10/2014

Souvenez-vous de la nouveauté annoncée par rodofr lors de la sortie de la version 14.04 LTS de sa distribution :

 » Voyager arrête les cycles courts de 6 mois pour la LTS de 2 ans avec correctifs et patchs à disposition pendant ces 2 années. Cela, pour plus de confort, pour ne pas être dans l’obligation de réinstaller à chaque fois l’iso. Aussi, Voyager comme personnalisation arrive à une certaine maturité et ne cherche pas à être dans l’innovation pour l’innovation comme idéologie mais bien partager une expérience numérique ouverte sur le monde et les autres dans un rythme qui lui soit toujours propre. « 

Eh bien il y a du nouveau tout de même … :

1/ Il a sortis dernièrement une toute nouvelle version avec quelques « bonus », à savoir LIVE VOYAGER HD 14.04.02 LTS

« Ce que tu veux enflammer dans les autres, doit brûler en toi »
hybridx

VIDEO VOYAGER HD 14.04 >

Cette nouvelle version est basée sur Voyager 14.04.02 LTS avec le Switch Kwin / Xfwm4. Kwin, le système de 3D sur KDE qui marche très bien sur xfce. Et Switch Voyager minimal / Voyager Standard. Kwin a été réglé par défaut avec les cubes en ne changeant pas trop les effets. Vous aurez par défaut le cube, le cube d’une page virtuelle à l’autre et les Wokspaces en grille, le centrage et quelques effets encore.

L’avantage de l’HD c’est qu’on a 2 systèmes de gestionnaire graphique en un. Si on veut pas d’effet, on clic pas et on reste sur une Voyager standard avec compositeur xfce qui est déjà très bien, sinon on met la 3D avec kwin et ses effets plus poussés. Tout est optionnel selon ses choix et les possibilités de sa machine. L’ autre avantage et pas des moindres, c’est la compatibilité des paquets kubuntu/xubuntu.

2/ Après un essais réussi avec Debian 7*, il prépare Live VOYAGER 8 Debian Jessie Development.

 

debianx

 

Il annonce que si tout va bien, il devrait normalement sortir en 2015 une Voyager 8 Debian basée sur une pure Jessie. Il essayera de réunir pour cette version, le meilleur de Voyager basée sur Xubuntu et ce dont il a tiré profit pour l’expérimentale Voyager 7 basée sur Wheezy pour que cette distribution soit rapide, légère, souple, maniable et dotée de multiples options aussi utiles que ludiques…

Je vous en dirais plus dans les mois à venir selon l’avancement du projet.

sam7

* voyager 7 que j’utilise actuellement pour écrire ce billet

>>> Sources & plus d’infos sur :

Longtemps j’avais négligé la version mobile de ce blog … je m’en excuse : mon erreur est maintenant corrigée (comme vous pouvez le constater): outre les billets, vous y trouverez également les pages & les tous liens … + quelques « bricoles ».

Capture du SAM7BLOG Mobile

Et en bonus, vous y trouvez aussi le bouton « more » qui vous permets de naviguer dans les différentes composantes de mon site (mes 3 blogs & mon shaarli & co…)

D’autres changements interviendrons sur mon site & sur ce blog dans les semaines à venir… désolé de l’éventuelle gêne occasionnée.

Concernant ce « 1er blog », les changements risquent d’être important dans la mise en forme (entre autre, réorganisation du menu & de certaines pages … avec quelques nouveaux contenus qui devraient arriver progressivement d’ici la fin de l’année)… et probablement création d’un nouveau sous-domaine dédié … je vous tiendrais bien sûr informé le moment venu. Il ne devrait y avoir peut-être qu’un billet toutes les semaines, au mieux …

sam7

+ d'infos concernant ce "sam7'Blog1" sur @ & @
29/09/2014 - Commentaires fermés

L’édito du 21 septembre 2014

by sam7
Categories: Edito, Réflexions, sam7Blog, Site
Comments: Commentaires fermés
Published on: 21/09/2014
Bonjour à tous,
Ça y est, après la journée d’hier (la Journée Mondiale du Logiciel Libre), c’est la reprise de mes activités « en ligne » sur mon site, après 3 mois de « vacances » qui n’en étaient pas tout à fait d’ailleurs … En effet, j’ai essayé de « décrocher » de mon ordinateur & d’internet, mais pas autant que je l’aurais souhaité initialement : je vais donc devoir réessayer plus souvent, lors de chaque vacances scolaires par exemple.
J’ai tout de même réussi à m’abstenir de publier quoique se soit sur mes 3 blogs … & je n’ai publié aucun lien sur mon shaarli : le retard sera sans doute long & dur à combler car j’ai laissé passer pas loin de  1900 billets dans mon lecteur RSS  (sur framanews.org) dont près de 360 susceptible d’être intéressant (je ne l’ai consulté guère qu’une fois la semaine & juste pour « taguer » quelques billets  … pour les lire plus tard … dans les jours & semaines à venir).
J’aurais pu écrire ce billet bien à l’avance, mais il n’en est rien : je ne me suis attelé à la « tâche » que depuis le milieu de la semaine dernière, un petit bout chaque jour…
J’espère partager avec vous les plus intéressants/important parmi ceux-ci … mais progressivement : il y aura fatalement un décalage avec l’actualité. C’est ça ou alors « perdre » ces 3 mois, et je trouve ça dommage, car l’actualité écoulée semble être intéressante au vue des titres repérés au cours de ses dernières semaines.
L'édito du 21 septembre 2014
Cet été donc, j’en ai profité pour me refaire un beau petit multiboot sur ma tour datant de 2007 ! Et j’en suis plutôt content : tout marche à merveille, c’est du pur plaisir.
Les systèmes installés sont donc : Crunchgang + Hybryde + SolydX + HandyLinux + Voyager 7 : ainsi j’utilise l’un ou l’autre en fonction de mes envies & activités numériques …
Je n’ai suivi que de très loin les actualités, mais j’ai constaté qu’elles n’étaient pas très réjouissantes … comme je l’écrivais dernièrement :
TOUT VA DE TRAVERS ! Non mais, où va le monde ? C’est le gros délire ou quoi !? Je ne sais que faire pour y remédier …
… & à mon humble niveau, je suis comme tout le monde, je ne peux rien faire malheureusement, mais en s’unissant tous, peut-être… ?
Je vais donc reprendre mes publications avec un rythme bien plus tranquille (minimum 1 billet par mois,) & sans doute procéder à un recentrage sur l’essentiel de la thématique de chacun de mes 3 blogs… Je vais essayer aussi de ne publier que mes propres écrits : pour les « copier/coller » de mes sources libres, il faudra vous contenter de mon shaarli.
J’ai aussi quelques surprises en préparation (je n’ai eu que les « bonnes » idées, que je n’ai pas encore mise en application & donc ça prendra « un peu » de temps), vous les découvrirez le moment venu (il risque d’y avoir un peu de chamboulements dans l’organisation de mon site… pour le meilleur j’espère).
En parlant de découverte, vous avez sans doute constaté la présence d’une nouveauté en bas de votre écran en lisant ces lignes … ce nouveau menu vous permettra de naviguer plus facilement vers les différentes composantes de mon site … ou ailleurs.
(En effet, j’ai fait la découverte de cette petite extension très sympathique alors que je faisais quelques recherches pour le site de mon association sur lequel j’ai beaucoup travaillé cet été … & que je migrais ces 4 blogs sur wordrepss 4.0 « Benny »)
À très bientôt,
Cordialement,

sam7

 

L’édito du 21 juin 2014

Vous vous êtes sans doute rendu compte depuis quelques semaines que je n’arrive plus « à suivre » le rythme que je m’étais fixé …

Tout va trop vite & je manque de temps & de volonté en ce moment … & je n’arrive pas a écrire aussi bien que je l’aurais espéré : bref, je suis « fatigué » !

J’ai de nombreuses idées (peut-être de trop nombreuses d’ailleurs … & vous avez du vous rendre compte ces dernières semaines de quelques changements de look), mais malheureusement certains de mes projets ont pris du retard ou ont été contrariés pour diverses raisons…

De plus, vous n’êtes pas sans savoir que les dernières actualités ne semblent pas prendre un chemin intéressant vis à vis des libertés & du libre …

Alors j’ai décidé de me mettre en pause pour l’été … et de me  » débrancher  » temporairement de la toile, et plus particulièrement de mes 3 blogs & de mon shaarli … sans oublier des divers forums que je fréquente …

L'édito du 21 juin 2014 (pause)

Toutes mes excuses pour la gêne occasionnée.

J’espère pouvoir revenir en meilleure forme en septembre après ce long repos  » forcé « , avec peut-être quelques surprises (sait-on jamais) … mais ça sera très certainement avec un rythme bien plus tranquille.

Ça sera pour moi l’occasion entre autre de rattraper mon retard de lectures « papier » …

En attendant, je vous laisse de nombreuses sources libres qui vous intéresserons très certainement : je suis sûr que vous y trouverez votre bonheur (il y a aussi cet annuaire de la culture libre ou le mien & ceci pour aller  » plus loin « ).

Je vous invite aussi à « naviguer » dans le portail d’accueil de mon site & tous ses liens pour peut-être y faire quelques découvertes.

@ bientôt

& bonnes vacances

sam7

21/06/2014 - Commentaires fermés

La distribution idéale … 

… si elle existe !

gnulinux-sam7blog42

Une telle distribution GNU/Linux, si elle existait, devrait avoir toutes les qualités suivantes :

- être fiable & robuste

- être facile & agréable

- être légère & rapide

Pour ce faire, je ne vois pas trente six solutions, il faut une bonne base : Debian bien évidemment ! Et pour être toujours « à jour » sans avoir à réinstaller, pourquoi pas une base SolidXK ?

Ensuite, il faut choisir l’environnement de bureau par défaut : ma préférence ira à XFCE, utilisé par exemple dans Voyager (ou sa « petite sœur » expérimentale) &  HandyLinux (qui proposent également pleins de « petites » choses très intéressantes à « reprendre ») mais j’aime bien également cinnamon & mate, ou encore enlightenment  : alors pourquoi pas un petit « mix » à la sauce Hybryde, le tout si possible 100% libre (du genre  Gnewsense ou Trisquel ) pour faire plaisir à RMS ?

Voilà donc LA distribution qui me conviendrait … avec bien sûr un pack logiciel assez conséquent plus bien sûr tout ce qu’il faut pour préserver la vie privée.

faireconnaitreleslogicielslibres-sam7blog42

… qu’en pensez-vous ?

Seriez-vous utilisateurs d’une telle distribution ?

18/06/2014 - Commentaires fermés

banner-take-backhttps://www.resetthenet.org/

04/06/2014 - Commentaires fermés

elementary OS Isis, c’est aussi… Ubuntu & une alternative à WinXP

Vous avez sans doute déjà entendu parlé d’Isis, de ses nouveautés, des nouvelles fonctionnalités ajoutées par la team Elementary ? (Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s’agit de la prochaine version de la distribution Elementary OS qui est en préparation… sortie à une date non encore communiquée… mais vraisemblablement ça devrais être pour cet été)

blog-isis-fi

Il se trouve que vous avez peut-être « oublié » une petite chose qui a toute son importance : la base Ubuntu. En effet, le changement majeur entre Luna et Isis sera le changement de version de base d’Ubuntu, passant de la 12.04 LTS à la 14.04 LTS. Si une grande partie des modifications ne nous concernent pas (Unity, Ubuntu Server, Ubuntu Touch…), on trouve tout de même un petit lot de nouveautés sur le back-end d’Ubuntu.

Vous pouvez bien sûr  personnaliser le menu de cette superbe distribution si vous le désirez, en utilisant par exemple MenuLibre, une application qui permet de modifier très simplement les applications du menu « Applications », permettant ainsi de changer des executions de programmes, des icônes, et tout ce qui concerne en réalité les *.desktop. Plutôt pratique pour les néophytes. Vous pouvez également utiliser en complément Slingscold, un projet initialement prévu pour elementaryOS…

***

Vous n’avez pas manqué non plus dernièrement la fin du support de Windows XP par Microsoft : les utilisateurs qui conservent Windows XP deviendront des proies faciles pour les cybercriminels vue que Microsoft ne  fournis plus de correctif concernant les nouvelles failles trouvées dans leur système d’exploitation.Ne croyez pas certaines idées disant que vous serez à l’abri si vous avez un anti-virus même si votre Windows XP n’est pas à jour. Vous serez quand même vulnérable. Même Microsoft admet que faire migrer les utilisateurs de Windows XP est un véritable challenge.

Par conséquent, de nombreuses associations & communautés, aident les gens qui sont encore sur cet ancien système d’exploitation a migrer vers un plus récent et plus sûr.

Vous avez peut-être, dans votre entourage, des personnes qui utilisent encore Windows XP. Parlez-leur d’elementaryOS comme une alternative possible parmi d’autres (comme par exemple HandyLinux dont je vous ai déjà souvent parlé ou q4os, une Debian / KDE (Trinity) à la sauce Windows XP, pour une transition en douceur). Ainsi vous aiderez vos amis ou membres de votre famille à utiliser un système sécurisé.

>>> Sources & plus d’infos sur :

Utilisateur XP ? Ordinateur obsolète ? Garde ton PC et passe à Linux !

Je vous invite à choisir la distribution HandyLinux :

Il s’agit d’un  système d’exploitation (le truc qui fait tourner l’ordi) francophone libre & gratuit réalisé de manière collégiale… pour participer, n’hésitez pas à contribuer sur le forum dédié ici : http://handylinux.org/forum/

Pourquoi passer à HandyLinux ?

HandyLinux est-elle faite pour vous ?

Matériel requis pour utiliser HandyLinux.

Pouvez-vous installer handylinux ?

Obtenez une image ISO d’HandyLinux

Choisir/télécharger votre version

Transférez l’image HandyLinux

 HandyLinux sur CD, DVD ou USB

Testez HandyLinux sans risques

Votre matériel est-il compatible ?

Installez HandyLinux sur votre machine

Libérez votre ordinateur

Découvrez votre nouvelle distribution

Vos premiers pas sur HandyLinux

Les applications intégrées

Les possibilités de votre distribution

Personnalisez votre environnement

HandyLinux, comme vous la voulez

***

Il existe bien d’autres distributions que vous pouvez également essayer, voire même adopter (si votre matériel est compatible), comme peut-être Linux-Mint ou Voyager (une superbe « personnalisation » de xubuntu) … et si vous ne savez pas quel environnement de bureau choisir, vous pouvez en essayer un certain nombre avec la distribution Hybryde afin de faire votre choix plus facilement.

 

 

>>> Sources & plus d’infos sur :

Get GNU/Linux
Calendrier
décembre 2014
L Ma Me J V S D
« nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Licences

Sauf mentions contraires, le contenu des billets et pages de ce blog est diffusé sous licence CC-BY-SA (ou équivalente).

Les images & vidéos sont quant à elles diffusées sous leurs licences respectives (libre je l'espère).

Je m'efforce de diffuser exclusivement du contenu sous licence libre...
... si nécessaire / en cas de doute, faites-moi signe et je ferais le nécessaire.

Pages
Welcome , today is Lundi, 22/12/2014